Filters

Politique globale pour l’allocation de l’espace adresse IPv4 restant

Details

Nom de référence:
AFPUB-2009-v4-001

Acienne référence:
afpol-v4gp200802

Statut:
Implementé

Date:
06 Mar 2009

Auteurs:

  • Roque Gagliano, ANTEL
  • Francisco Obispo, CENIT
  • Haitham EL Nakhal, MCIT
  • Didier Allain Kla, ISOC Cote d'Ivoire
  • JPNIC IPv4 countdown policy team:
    - Akinori Maemura
    - Akira Nakagawa
    - Izumi Okutani
    - Kosuke Ito
    - Kuniaki Kondo
    - Shuji Nakamura
    - Susumu Sato
    - Takashi Arano
    - Tomohiro Fujisaki
    - Tomoya Yoshida

Politique concernée : La politique globale actuelle de distribution sur demande d’espace adresse IPv4 au système de Registre Internet régional (RIR).

1. Objectif

L’épuisement de l’espace adresse IPv4 devrait survenir d’ici à quelques années. La présente proposition se focalise sur les mesures à prendre globalement dans le domaine de la gestion des adresses pour se préparer à ce cas de figure dans toutes les régions de RIR et pour assurer une distribution égale de l’espace adresse IPv4 restant de l’IANA à travers les régions de RIR. La présente proposition de politique explique le processus relatif à la distribution par l’IANA des espaces IPv4 restants aux RIR existants.

 

2. Proposition

La présente politique explique le processus pour l’attribution par l’IANA des espaces IPv4 restants aux RIR. Lorsque l’espace disponible atteint un certain seuil, un /8 sera attribué par l’IANA à chaque RIR, en remplacement de la politique actuelle d’attribution d’IPv4.

Afin de répondre aux exigences de la présente politique à son adoption, un /8 sera réservé par l’IANA pour chaque RIR. Les unités attribuables réservées ne feront plus partie de l’espace disponible dans la réserve de l’IANA. Cette dernière réservera également un /8 pour tout nouveau RIR dès que celui-ci est reconnu comme tel.

Le processus d’attribution de l’espace IPv4 restant est divisé en deux phases consécutives :

1. Phase de politique existante :

Durant cette phase, l’IANA continuera d’appliquer la politique existante pour l’attribution des adresses IPv4. Cette phase se poursuivra soit jusqu’à ce que l’IANA ne puisse répondre à une demande d’espace adresse provenant de n’importe quel RIR à partir de l’espace IPv4 restant dans sa réserve ou jusqu’à ce que la réserve d’adresses IPv4 restantes soit épuisée après que l’IANA ait répondu à une demande.

Ce sera alors la dernière demande d’espace adresse IPv4 que l’IANA acceptera de n’importe quel RIR. A ce stade, la phase suivante du processus (Phase d’épuisement) sera enclenchée.

 

2. Phase d’épuisement :

Durant cette phase, l’IANA attribuera automatiquement les unités attribuables réservées à chaque RIR (un /8 chacun) et répondra à la dernière demande en ayant recours aux unités attribuables restantes dans sa réserve (nombre M d’unités).

2.1. Taille des dernières attributions IPv4 :

Durant cette phase, l’IANA attribuera automatiquement un /8 à chaque RIR à partir de l’espace réservé comme défini dans la présente politique. L’IANA attribuera aussi un nombre M d’unités attribuables au RIR qui a soumis la dernière demande pour des adresses IPv4.

 

2.2. Attribution de l’espace adresse IPv4 restant :

Après avoir évalué la dernière demande d’adresses IPv4, l’IANA DOIT :

A) Immédiatement demander au NRO d’activer la seconde phase (Phase d’épuisement) de la présente politique.

B) Procéder à l’attribution du nombre M d’unités au RIR ayant soumis la dernière demande pour des adresses IPv4.

C) Procéder à l’attribution d’un /8 à chaque RIR en puisant de l’espace réservé.

 

3. Logique

 

La réserve d’unités d’adresses IPv4 attribuables (/8) de l’IANA s’épuise rapidement. Le fait de continuer à appliquer une politique globale coordonnée pour la distribution de la (des) dernière(s) partie(s) de bloc d’adresses non encore attribué(s) à chaque RIR ne correspond pas à la réalité de la situation dans chaque région de RIR. Les problèmes que chaque région de RIR rencontrera durant la phase d’épuisement varieront de région en région car le niveau de développement d’IPv4 diffère grandement de celui d’IPv6. Par conséquent, l’application d’une politique globale coordonnée peut régler de manière satisfaisante les problèmes dans une région donnée, mais ne pas avoir les mêmes résultats dans les autres régions.

 

Par exemple, dans une région où les derniers arrivant ont désespérément besoin ne serait-ce que de petits blocs d’adresses IPv4 pour accéder à l’Internet IPv4, une politique qui définit l’objectif d’attributions/assignations d’espaces adresses IPv4 aux derniers arrivants peut d’avérer adéquate dans cette région. Cela permettrait d’assurer la disponibilité d’espace adresse IPv4 pour de tels besoins pendant encore quelques années.

 

Un autre exemple a trait à la différence dans le taux de déploiement d’IPv6. Dans le cas d’une région avec un faible taux de déploiement d’IPv6, des mesures peuvent s’avérer nécessaires pour étendre la durée de vie des adresses IPv4 pour l’activité existante et à venir jusqu’à ce qu’IPv6 soit prêt. Certaines régions peuvent avoir particulièrement besoin d’acquérir des espaces adresses IPv4 pour les translateurs.

 

Une politique globale coordonnées qui aborde toutes les questions évoquées plus haut (et/ou d’autres questions) pour répondre aux besoins de toutes les régions de RIR peut résulter en la non résolution des problèmes dans aucune région. Une nouvelle proposition de politique globale – une version révisée des propositions de politique « AFPUB-2007-v4-001 » et « AFPUB-2007-v4-002 » – est donc proposée pour remplacer la politique actuelle d’attribution « sur demande » de l’espace adresse IPv4 restant aux RIR.

 

La déclaration de proposition de politique « AFPUB-2007-v4-001 » était libellée comme suit :

 

La présente politique explique le processus d’attribution par l’IANA de l’espace adresse IPv4 restant aux RIR. Lorsqu’un seuil d’espace disponible est atteint, un nombre identique d’unités attribuables IPv4 (/8) sera attribué par l’IANA à chaque, en remplacement de la politique d’attribution IPv4 actuelle.

 

Afin de répondre aux exigences de la présente politique, un nombre identique d’unités IPv4 attribuables (N) sera réservé par l’IANA pour chaque RIR à l’adoption de la politique. Le nombre N est défini comme 5. Les unités réservées ne feront plus partie de l’espace disponible dans la réserve de l’IANA.

 

Le processus d’attribution de l’espace IPv4 restant est divisé en deux phases consécutives :

1. Phase de politique existante :

 

Durant cette phase, l’IANA continuera d’appliquer la politique existante pour l’attribution des adresses IPv4. Cette phase se poursuivra soit jusqu’à ce que l’IANA ne puisse répondre à une demande d’espace adresse provenant de n’importe quel RIR à partir de l’espace IPv4 restant dans sa réserve.

 

Ce sera alors la dernière demande d’espace adresse IPv4 que l’IANA acceptera de n’importe quel RIR. A ce stade, la phase suivante du processus sera enclenchée.

2. Phase d’épuisement :

L’IANA attribuera automatiquement les unités attribuables réservées à chaque RIR (nombre N d’unités chacun) et répondra à la dernière demande en ayant recours aux unités attribuables restantes dans sa réserve (nombre M d’unités).

2.1. Taille des dernières attributions IPv4 :

Durant cette phase, l’IANA attribuera automatiquement un nombre N d’unités attribuables chaque RIR à partir de l’espace réservé comme défini dans la présente politique. L’IANA attribuera aussi un nombre M d’unités attribuables au RIR qui a soumis la dernière demande pour des adresses IPv4.

2.2. Attribution de l’espace adresse IPv4 restant :

Après avoir évalué la dernière demande d’adresses IPv4, l’IANA doit :

A) Immédiatement demander au NRO d’activer la seconde phase de la présente politique.

B) Procéder à l’attribution du nombre M d’unités au RIR ayant soumis la dernière demande pour des adresses IPv4.

C) Procéder à l’attribution d’un nombre N d’unités à chaque RIR en puisant de l’espace réservé.

La déclaration de proposition de politique « AFPUB-2007-v4-002 » était libellée comme suit :

 

1) Distribuer un seul /8 à chaque RIR au lorsque la nouvelle réserve libre de l’IANA atteint 5 */8. Cette date est définie comme la « date d’épuisement de l’IANA ».

 

2) Chaque communauté de RIR devra assumer l’entière responsabilité de définir une politique régionale concernant la façon de distribuer la réserve livre restante du RIR aux LIR de leurs régions respectives après la « date d’épuisement de l’IANA ».

 

Note 1 : Un RIR peut continuer ses opérations en appliquant la politique existante si telle est la décision consensuelle de sa communauté de RIR.

 

Note 2 : La récupération d’adresses et la redistribution de l’espace adresse récupéré est une autre mesure importante à considérer, mais celle-ci doit être traitées comme une proposition de politique distincte de celle relative à la distribution de la nouvelle réserve de l’IANA.

 

3) Les RIR doivent fournir à la communauté une prévision officielle concernant la date d’épuisement de l’IANA sur leur site web, lors de leurs réunions de politique et à travers tout autre moyen efficace.

 

Historique

 

 

09.06.2007

Acceptation par l’ASO AC comme proposition de politique globale et ouverture des discussions sur la liste de diffusion rpd.

25.09.2007

Un consensus est dégagé lors d’AfriNIC 10.

02.10.2007

Début de la période de 15 jours accordée pour le dernier appel à commentaires.

17.10.2007

Fin de la période de 15 jours accordée pour le dernier appel à commentaires.

19.02.2008

La version mise à jour de la proposition de politique est postée.

05.06.2008

Un consensus est dégagé à AfriNIC 8.

23.06.2008

Début de la période de 15 jours accordée pour le dernier appel à commentaires.

08.07.2008

Fin de la période de 15 jours accordée pour le dernier appel à commentaires.

06.03.2009

Implémentation

 

Le système hiérarchique des nom des domaines permet des noms de domaine à être associé à des adresses IP et la résolution inverse exécute la fonction contraire.