Politique d’attribution et d’assignation d’adresses IPv6 d’AFRINIC

 

Details
  • Ref. Name:
    AFPUB-2004-v6-001
  • Old Ref:
    afpol-v6200407-000
  • Status:
    Implemented
  • Date:
    30 Jun 2004
  • Author:
    • Adiel Akplogan
    • Ernest Byaruhanga

1) Résumé

Le présent document définit les politiques d’enregistrement pour l’assignation et l’attribution d’adresses IPv6 globalement uniques aux Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) et aux autres organisations de la région AFRINIC.

 

2) Introduction

Le présent document décrit les politiques relatives à l’assignation et à l’attribution d’adresses IP globalement uniques dans la version 6 du protocole IP (IPv6)., Les documents techniques [RFC 2373,  RFC 2373bis] définissent le préfixe 2000::/3 comme adresse unicast globale que l’Autorité d’Affectation de Numéros sur Internet (IANA) peut attribuer aux Registres Internet régionaux (RIR). L’IANA a attribué aux RIR existants les premiers blocs d’adresses unicast globales de l’espace d’adressage IPv6 provenant du bloc d’adresses 2001::/16. Le présent document traite de la distribution initiale et consécutive de l’espace d’adressage unicast caractérisé par le préfixe 2000::/3,  pour lequel les RIR devront élaborer des politiques d’assignation et d’attribution. Etant donné que les sites finaux recevront généralement un préfixe /48, le présent document met particulièrement l’accent sur les politiques relatives aux bits du préfixe 2000::/3 à gauche de la limite /48. Veuillez consulter le document technique RFC3177 à l’adresse suivante : http://www.faqs.org/rfcs/rfc3177.html

Toutefois, étant donné que certains sites finaux recevront des assignations /64 et /128, tous les bits qui se trouvent à gauche du préfixe /64 entrent dans le champ d’application.

 

3) Définitions

Dans un souci de cohérence, la plupart des définitions qui suivent ont été remplacées par des définitions provenant d’autres documents de RIR.

Les termes suivants et leurs définitions sont particulièrement importants pour comprendre les objectifs, l’environnement et les polices décrits dans le présent document.

La responsabilité de la gestion des espaces adresses IPv6 est répartie globalement, conformément à la structure présentée ci-dessous :

 

alt

 

3.1. Registres Internet régionaux (RIR)

Les Registres Internet régionaux sont établis et agréés par leurs communautés régionales respectives et reconnues par l’IANA pour servir et représenter des zones géographiques étendues. Le rôle premier des RIR est de gérer et distribuer les espaces adresses Internet publics dans leurs régions respectives.

3.2. Registres Internet locaux (LIR)

Un Registre Internet local est un Registre Internet qui se charge essentiellement d’attribuer des espaces adresses aux utilisateurs des services de gestion de réseau qu’il propose. Les LIR sont généralement des FAI, dont les clients sont essentiellement des utilisateurs finaux et éventuellement d’autres FAI.

3.3. Attribution

« Attribuer » signifie distribuer des espaces d’adresses à des RIR/LIR pour qu’eux-mêmes les redistribuent par la suite.

3.4. Assigner

« Assigner » signifie déléguer des espaces adresses à un FAI ou à un utilisateur final pour un usage spécifique dans l’infrastructure internet qu’ils opèrent. Les assignations ne s’effectuent qu’à des fins précises documentées par des organisations spécifiques et ne peuvent être réassignées à d’autres parties.

3.5. Utilisation

Contrairement à IPv4, les adresses IPv6 sont généralement assignées à des sites finaux en quantités fixes (par exemple, /48). L’utilisation réelle des adresses pour chaque assignation sera faible par rapport aux assignations IPv4. Dans IPv6, l’« utilisation » est mesurée uniquement en termes de bit à gauche de la limite /48. En d’autres mots, l’« utilisation » a trait aux assignations de préfixes /48 aux sites finaux, pas au nombre d’adresses assignées à ces sites finaux dans chaque préfixe /48.

 Dans le présent document, le terme utilisation se réfère à l’attribution de préfixes /48 aux sites finaux, pas au nombre d’adresses assignées dans les préfixes /48 individuels de ces sites finaux.

 

3.6. HD-Ratio

Le ratio HD est un moyen de mesurer l’efficacité de l’assignation d’adresses [document technique RFC 3194]. C’est une adaptation du ratio H définis initialement dans le document technique [RFC1715] et est exprimé comme suit:

             Log (nombre d’objets attribués)

  HD =  ------------------------------------------

           Log (nombre maximum d’objets attribuables)

où (dans le cas du présent document) les objets sont des adresses de sites IPv6 (préfixes /48) assignées à partir d’un préfixe IPv6 d’une certaine taille.

 

4) Objectifs

4.1. Objectifs de la gestion d’espaces adresses

Les espaces adresses IPv6 sont une ressource publique qui doit être gérée avec prudence dans l’intérêt à long terme de l’Internet. Une gestion responsable des espaces adresses exige de trouver l’équilibre entre plusieurs objectifs parfois contradictoires. Les objectifs suivants sont pertinents par rapport à la politique d’adressage d’IPv6.

4.2. Unicité

Chaque assignation et/ou attribution d’espaces adresses doit garantir l’unicité à travers le monde. C’est un impératif absolu pour permettre l’identification unique de chaque hôte public sur Internet.

4.3. Enregistrement

 Les espaces adresses Internet doivent être enregistrés dans une base de données de registre accessible aux membres concernés de la communauté Internet. Cela s’avère nécessaire pour assurer l’unicité de chaque adresse Internet et pour fournir des informations de référence pour les besoins de dépannage Internet à tous les niveaux, des RIR et IR aux utilisateurs finaux.

 L’objectif d’enregistrement doit être appliqué dans le contexte de considérations raisonnables de protection de la vie privée et des lois en vigueur.

 

4.4. Aggrégation

Dans la mesure du possible, les espaces adresses doivent être distribués suivant une hiérarchie, dépendant de la topographie de l’infrastructure de réseau. Cela est nécessaire pour permettre l’agrégation des données de routage par les FAI et limiter l’expansion des tables de routage Internet.

 Cet objectif est particulièrement important concernant l’adressage IPv6, car la taille de la totalité de la réserve d’adresses comporte des implications majeures tant pour le routage interne qu’externe.

 Les politiques d’adressage IPv6 doivent éviter la fragmentation des plages d’adresses.

 De plus, les RIR doivent appliquer des pratiques qui maximisent le potentiel d’attributions ultérieures contiguës aux attributions passées actuellement détenues. Toutefois, les attributions contiguës ne sont aucunement garanties.

 

4.5. Conservation

Même si IPv6 fournit une réserve extrêmement vaste d’espaces adresses, les politiques d’adressage doivent éviter tout gaspillage inutile. Les demandes d’espaces adresses doivent être appuyées par une documentation pertinente et le stockage d’adresses inutilisées doit être évité.

4.6. Equité

Toutes les politiques et pratiques relatives à l’utilisation d’espaces adresses publics doivent s’appliquer de manière juste et équitable à tous les membres existants et potentiels de la communauté, quels que soient leur emplacement, nationalité, taille ou tout autre facteur.

4.7. Minimisation des frais généraux

Il est souhaitable de minimiser les frais généraux liés à l’obtention d’espaces adresses. Les frais généraux incluent la nécessité de retourner trop souvent vers les RIR pour obtenir des espaces supplémentaires, les frais généraux associés à la gestion d’espaces adresses qui croissent avec une succession d’expansions par petites touches incrémentales plutôt que des expansions moins nombreuses mais plus grandes.

 

4.8. Divergence d’objectifs

Les objectifs décrits plus haut entreront souvent en conflit entre eux ou avec les besoins d’IR ou d’utilisateurs finaux individuels. Dans les décisions qu’ils sont appelés à prendre lors de l’évaluation des demandes d’attributions et d’assignations, tous les IR doivent essayer d’équilibrer les besoins des demandeurs et ceux de la communauté Internet en général.

Dans la politique d’adressage IPv6, l’objectif d’agrégation est considéré comme le plus important.

 

5) Principes politiques d'IPv6 

Pour satisfaire les objectifs énoncés dans la partie qui précède, les politiques contenues dans ce document examinent et suivent les principes de base énoncés ci-dessous.

5.1. Ne pas considérer les espaces adresses comme des biens

Le fait de considérer les espaces adresses comme des biens en pleine propriété va à l’encontre des objectifs du présent document et n’est pas dans l’intérêt de la communauté Internet en général.

 Les politiques énoncées dans ce document reposent sur la compréhension que les espaces adresses unicast IPv6 globalement uniques sont soumises à une utilisation sous licence plutôt que vendues.

 

5.2. Pas de garantie de routabilité

 Il n’existe aucune garantie qu’une quelconque allocation ou assignation d’adresse sera routable globalement.

 Toutefois, les RIR doivent appliquer des procédures qui réduisent la possibilité de fragmentation d’espaces adresses, qui peuvent causer une perte de routabilité.

 

5.3. Attribution minimale

 Les RIR appliqueront une taille minimum pour les attributions IPv6 afin de faciliter le filtrage fondé sur les préfixes.

 La taille d’attribution minimum pour IPv6  est /32.

 5.4. Consideration of IPv4 infrastructure

 Lorsqu’un fournisseur de services IPv4 demande des espaces IPv6 pour une éventuelle transition de services existants vers IPv6, le nombre de clients IPv4 actuels peut être utilisé pour justifier une requête plus importante que celle-ci était fondée uniquement sur l’infrastructure IPv6. 

 

6. Politiques relatives aux attributions et assignations

 

6.1. Attribution initiale 

6.1.1. Critères relatifs à l’attribution initiale

Pour pouvoir bénéficier d’une attribution initiale d’espaces adresses IPv6, une organisation doit :

a) être un LIR,

b) ne pas être un site final,

c) présenter un plan détaillé pour fournir la connectivité IPv6 aux organisations de la région AFRINIC,

d) présenter un plan raisonnable pour offrir des assignations IPv6 /48 aux sites finaux de la région AfriNIC dans un délai de douze mois. Le LIR doit aussi prévoir d’annoncer l’attribution d’un bloc agrégé unique dans le système de routage entre domaines dans un délai de douze mois

6.1.2. Taille de l’attribution initiale

Les organisations qui répondent aux critères d’attribution initiale sont éligibles à une attribution minimale de /32.

Les organisations peuvent bénéficier d’une attribution initiale plus grande que /32 en soumettant une documentation qui justifie raisonnablement la demande. Si tel est le cas, la taille de l’attribution sera basée sur le nombre d’utilisateurs existants et l’étendue de l’infrastructure de l’organisation.

 

6.2. Attributions suivantes

Les organisations qui disposent d’une attribution IPv6 existante peuvent recevoir une autre attribution conformément aux politiques suivantes

6.2.1. Critères relatifs aux attributions suivantes

Des attributions suivantes seront accordées lorsqu’une organisation (LIR) satisfait au niveau minimum d’évaluation qui consiste en l’utilisation passée d’adresses en termes de nombre de sites en unités d’assignations /48. Le ratio HD indiqué dans le document technique [RFC 3194] est utilisé pour déterminer les seuils d’utilisation qui justifient l’allocation d’adresses supplémentaires comme expliqué ci-après.

6.2.2. Ratio HD appliqué

La valeur de ratio HD adoptée pour indiquer une utilisation acceptable justifiant l’attribution d’espaces adresses supplémentaires est de 0,94. Vous trouverez dans la partie 7 un tableau indiquant le nombre d’assignations requises pour atteindre une valeur d’utilisation acceptable pour une taille de bloc d’adresses donnée.

 

6.2.3. Taille des attributions suivantes

Lorsqu’une organisation a atteint une valeur d’utilisation acceptable pour l’espace adresses qui lui a été attribué, elle devient automatiquement éligible à une attribution supplémentaire qui équivaut au doublement de l’espace adresses qui lui a été attribué. Dans la mesure du possible, l’attribution sera effectuée à partir d’un bloc d’adresses adjacent, ce qui signifie que l’attribution existante de l’organisation sera décalée d’un bit à gauche.

Si une organisation a besoin de plus d’espaces adresses, elle doit soumettre une documentation justifiant ses besoins sur une période de deux ans. L’attribution accordée sera fondée sur ces besoins.

 

6.3. LIR-to-ISP allocation

Il n’existe aucune politique spécifique concernant l’attribution d’espaces adresses par une organisation (LIR)à des FAI secondaires. Chaque LIR peut développer sa propre politique relative aux FAI secondaires pour encourager une utilisation optimale de l’intégralité du bloc d’adresses attribué au LIR. Toutefois, toutes les assignations /48 aux sites finaux doivent être enregistrés soit par le LIR ou ses ASP secondaires afin de permettre au RIR de calculer correctement le ratio HD lorsqu’une attribution suivante devient nécessaire.

 

6.4. Assignation

Les LIR doivent accorder des assignations IPv6 conformément aux dispositions suivantes.

6.4.1. Assignation de taille d’espace adresse

Les assignations doivent être effectuées en se basant sur les critères suivants :

  • /48 d’une manière générale,  sauf pour les très grands adhérents.
  • /64 lorsqu’il est évident que, par définition, un seul et unique sous-réseau est requis
  • /128 lorsque c’est un fait absolu qu’un seuil et unique appareil se connecte.

AFRINIC ne se préoccupe pas de savoir quelle taille d’adresse est effectivement assignée par un LIR. Par conséquent, AFRINIC ne demandera pas d’informations détaillées sur les réseaux d’utilisateurs IPv6 (comme c’était le cas pour IPv4), sauf pour les cas indiqués à la partie 4.4 et pour calculer l’utilisation comme défini dans le présent document.

6.4.2. Assignment of multiple /48s to a single end site

Lorsqu’un site final unique requiert l’assignation d’un bloc d’adresses /48 supplémentaire, il doit également soumettre de la documentation ou du matériel justifiant sa requête. Les demandes pour des /48 multiples ou supplémentaires seront traitées et étudiées (c’est-à-dire une appréciation du bien-fondé) au niveau du RIR.

Note : A l’heure actuelle, il n’existe pas de cas d’assignation de multiples /48 à un même site final. L’examen de telles assignations par n’est censé être qu’une mesure temporaire jusqu’à ce qu’une certaine expérience soit acquises et jusqu’à l’élaboration de certaines politiques communes. De plus, d’autres travaux en vue de définir des politiques dans ce domaine sont susceptibles d’être entrepris dans un avenir proche.

 

6.4.3. Assignation à l’infrastructure de l’opérateur

Une organisation (LIR) peut assigner un /48 par point de présence (PoP) en tant qu’infrastructure de service d’un opérateur de service IPv6. Chaque assignation à un PoP est considérée comme une assignation peu importe le nombre d’utilisateurs du PoP. Une assignation distincte peut être obtenue pour les opérations internes de l’opérateur.

 

6.5. Enregistrement

Une organisation (LIR) qui détient une attribution d’adresses IPv6 doit enregistrer les données d’assignation dans la base de données d’AFRINIC lorsqu’elle assigne lesdites adresses. Les informations sont enregistrées en unités de réseaux

/48 assignés. Si plus d’un /48 est assigné à une organisation, l’organisation qui les assigne doit s’assurer que les espaces adresses dans la base de données d’AFRINIC.

 AFRINIC utilisera les données enregistrées pour calculer le ratio HD au moment de la présentation d’une demande pour des attributions suivantes et pour vérifier les changements d’assignations au fil du temps.

 AFRINIC maintiendra des systèmes et pratiques pour assurer la protection et la sécurité de données personnelles et commerciales utilisées dans l’examen des requêtes, mais qui ne sont pas nécessaires à l’enregistrement public.

 

6.6. Recherche inverse

En déléguant des espaces adresses IPv6 à une organisation, AFRINIC leur délègue aussi la responsabilité de gérer la zone de recherche inverse qui correspond aux espaces adresses attribués. Chaque organisation doit gérer convenablement sa zone de recherche inverse. Lors de l’assignation d’une adresse, l’organisation doit déléguer au cessionnaire, sur demande, la responsabilité de gérer la zone de recherche inverse qui correspond à l’adresse assignée.

 

6.7. Détenteurs existants d’espaces adresses IPv6

 Les organisations qui reçoivent des attributions IPv6 /35 selon l’ancienne politique d’adressage IPv6 [RIRv6-Policies] ont immédiatement droit à l’expansion de leur bloc d’adresses à /32, sans fournir de justification tant qu’ils continuer à satisfaire aux critères énoncés à la partie 5.1.1. le bloc d’adresses /32 contiendra le bloc d’adresses de taille inférieure déjà attribué (un ou de multiples blocs d’adresses /35 dans de nombreux cas) qui a déjà été réservé par le RIR pour une attribution suivante à l’organisation. Les demandes d’espace supplémentaire au-delà de la taille minimum de /32 seront examinées comme expliqué ailleurs dans le présent document.

 

 

7) Assignations pour des essais Internet

 

Les organisations doivent souvent entreprendre des tests de déploiement pour de nouveaux services et technologies Internet. Elles ont besoin de ressources de numérotation pour la durée de l’essai.

The policy goal of resource conservation is of reduced importance when resources are issued on a temporary basis.

7.1 Définition de l’essai

Une organisation qui reçoit des ressources de numérotation doit documenter l’essai. Cela peut se faire sous forme de RFC expérimental de l’IETF (http://www.ietf.org/rfc/rfc2026.txt, voir la partie 4.2.1) ou une « proposition d’expérience » qui expose en détail les ressources nécessaires et les activités qui seront entreprises.

La taille de l’assignation sera équivalente à la taille d’attribution minimum à la date de réception de la demande. Lorsque l’essai nécessite une variation de cette règle, celle-ci doit être indiquée dans la demande de ressources.

 

7.2 Publication

La proposition d’expérience doit être rendue publique (c’est-à-dire publiée sur le site web) lors de l’enregistrement des ressources par AFRINIC. A l’issue de la période d’essai, les résultats doivent être publiés gratuitement et sans contraintes de divulgation.

7.3 Base non commerciale

Les ressources allouées dans le cadre de l’essai ne doivent pas être utilisées à des fins commerciales

.

7.4 Période d’enregistrement temporaire de ressources

Les ressources seront allouées à titre temporaire pour une période d’un an. L’enregistrement des ressources peut être renouvelé sur réception d’une nouvelle demande qui fournit des détails sur la poursuite de l’essai durant la période de prolongation.

The resources issued cannot be used for a commercial service following the conclusion of the experiment.

7.5 Enregistrement

Les ressources allouées seront enregistrées dans la base de données Whois d’AFRINIC.

 

 

8) Ratio-HD (HD) et seuil d'utilisation (T)


Le ratio HD ne se substitue pas aux mesures d’utilisation classiques actuellement effectuées par les FAI avec IPv4. En fait, le nombre d’objets assignés doit toujours être calculé pour l’application du ratio HD. La valeur première du ratio HD est son utilité lorsqu’il s’agit de déterminer un seuil d’utilisation raisonnable pour un espace adresse d’une taille donnée. Le présent document utilise le ratio HD pour déterminer les seuils auxquels une attribution donnée a atteint un niveau d’utilisation acceptable, justifiant ainsi l’assignation d’espaces adresses supplémentaires.

Le seuil d’utilisation T, exprimé en nombre de préfixes /48 à être attribuées à partir du préfixe IPv6 P, peut être calculé ainsi :

       ((48-P)*HD) 
  T = 2 

Le seuil d’utilisation pour une organisation demandant des attributions suivantes de blocs d’adresses IPv6 est exprimé comme une fonction de la taille du préfixe et du ratio HD visé. Cette utilisation a trait aux /48 attribués à des sites finaux, pas à l’utilisation des /48 dans ces sites finaux. C’est un ratio d’attribution d’adresses et non un ratio d’utilisation d’assignations.

Conformément aux recommandations du document technique [RFC 3194], le présent document adopte un ratio HD de 0,94 comme seuil d’utilisation pour les attributions d’espaces adresses IPv6. 

Le tableau suivant indique, en nombres absolus et en pourcentages, l’utilisation d’adresses pour des préfixes IPv6 correspondant à un ratio HD de 0,94 :

 

        P       48-P            Total /48s     Seuil    Util%

        48       0                   1                1      100.0%
47 1 2 2 95.93%
46 2 4 4 92.02%
45 3 8 7 88.27%
44 4 16 14 84.67%
43 5 32 26 81.23%
42 6 64 50 77.92%
41 7 128 96 74.74%
40 8 256 184 71.70%
39 9 512 352 68.78%
38 10 1024 676 65.98%
37 11 2048 1296 63.29%
36 12 4096 2487 60.71%
35 13 8192 4771 58.24%
34 14 16384 9153 55.86%
33 15 32768 17560 53.59%
32 16 65536 33689 51.41%
31 17 131072 64634 49.31%
30 18 262144 124002 47.30%
29 19 524288 237901 45.38%
28 20 1048576 456419 43.53%
27 21 2097152 875653 41.75%
26 22 4194304 1679965 40.05%
25 23 8388608 3223061 38.42%
24 24 16777216 6183533 36.86%
23 25 33554432 11863283 35.36%
22 26 67108864 22760044 33.92%
21 27 134217728 43665787 32.53%
20 28 268435456 83774045 31.21%
19 29 536870912 160722871 29.94%
18 30 1073741824 308351367 28.72%
17 31 2147483648 591580804 27.55%
16 32 4294967296 1134964479 26.43%
15 33 8589934592 2177461403 25.35%
14 34 17179869184 4177521189 24.32%
13 35 34359738368 8014692369 23.33%
12 36 68719476736 15376413635 22.38%
11 37 137438953472 29500083768 21.46%
10 38 274877906944 56596743751 20.59%
9 39 549755813888 108582451102 19.75%
8 40 1099511627776 208318498661 18.95%
7 41 2199023255552 399664922315 18.17%
6 42 4398046511104 766768439460 17.43%
5 43 8796093022208 1471066903609 16.72%
4 44 17592186044416 2822283395519 16.04%
up dns_supportup RPKI_projectup root_serverup tinga_tingaup nro