Your IP address is 174.129.74.186

Filters

Base de données – Manuel de l’utilisateur de la base de données d’AfriNIC : Mise en route

 

Table des matières

     * 1.0 Introduction
     * 2.0 Objectifs
     * 2.1 La base de données d’AfriNIC

     * 2.1.1 Objets de la base de données
     * 2.1.2 Base de données TEST [pas encore disponible]
     * 2.2 Récupération d’informations de la base de données d’AfriNIC
     * 2.2.1 Requêtes web
     * 2.2.2. Emission de requêtes simples

     2.3 Maintenance des informations dans la base de données d’AfriNIC
     * 2.3.1 Création d’objets
     * 2.3.2 Enregistrement de coordonnées
     * 2.3.3 Enregistrement des informations d’authentification
     * 2.3.4 Protection de vos coordonnées
     * 2.3.5 Détermination des emplacements d’affectation de réseaux
     * 2.3.6 Enregistrement des affectations de réseaux
     * 2.3.7 Mise à jour de l’objet inetnum
     * 2.3.8 Suppression d’objets

     2.4 Utilisation de la base de données de production d’AfriNIC

     2.5 Informations supplémentaires
     * 2.5.1 Aide Whois
     * 2.5.2 FAQ de la base de données
     * 2.5.3 Manuel de référence de la base de données d’AfriNIC
     * 2.5.4 Formations pour les Registres Internet locaux (LIR)
     * 2.5.5 Questions spécifiques

1.0 Introduction

  Le présent document est destiné aux utilisateurs qui n’ont aucune expérience préalable de la base de données d’AfriNIC. Ce tutoriel adopte une approche pratique, avec des exemples et exercices, pour permettre au lecteur de découvrir les concepts et techniques de base requis pour utiliser la base de données d’AfriNIC.

  Le présent document n’est pas conçu pour proposer une documentation de référence complète. L’intégralité des informations sur la base de données d’AfriNIC est disponible dans le Manuel de référence de la base de données d’AfriNIC à l’adresse suivante :
   
     http://www.afrinic.net/docs/db/afsup-dbrefm200501.htm

2.0 Objectifs

  Le présent document vise à fournir au lecteur une compréhension de base des concepts suivants :

     * Qu’est-ce que la base de données d’AfriNIC ?
     * Comment récupérer des informations de la base de données d’AfriNIC ?
     * Comment assurer la maintenance des informations dans la base de données d’AfriNIC

2.1 La base de données d’AfriNIC
     
   La base de données d’AfriNIC est une base de données publique qui contient des informations sur les espaces adresses IP et numéros de système autonome enregistrés, les politiques de routage et les délégations DNS inverses dans la région AfriNIC. Elle est utilisée pour la gestion du réseau Internet.
     
2.1.1 Objets de base de données
     
   Les éléments enregistrés dans la base de données d’AfriNIC sont appelés « objets ». Chaque objet est une liste de paires de « valeurs d’attribut » affichées en texte brut. Voici un exemple :
   
person:  Zola Abalo
address: Example LTD
         12, Akuna Matata Street
         Flic-en-Flac, MU
phone:   +230 123 2323
e-mail:  This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
nic-hdl: ZA4-AFRINIC
mnt-by:  AFRINIC-MNT
remarks: *******************************
remarks: Cet objet sert uniquement d'exemple !
remarks: *******************************
changed: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20050127
changed: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20050128
source:  AFINIC

Ceci est un objet person pour Zola Abalo. Les attributs sont « person: », « address: », « phone: », etc. Un nom d’attribut débute toujours dans la première colonne, et se termine toujours par un deux-points. Tout ce qui suit le deux-points est la valeur d’attribut.

   Les objets peuvent contenir des informations sur différentes ressources, par exemple :

Gestion de réseau            Type d’objet de ressource
Plages d’adresses IP            inetnum, inet6num
Numéro de système autonome    aut-num, route, etc.
Délégations DNS inverses        domain
Coordonnées                person, role
Informations d’authentification    mntner

   2.1.2 Base de données TEST [pas encore disponible]

   AfriNIC proposera une base de données test pour permettre aux utilisateurs d’apprendre à utiliser le logiciel de base de données. La base de données TEST utilise le même logiciel que la base de données d’AfriNIC, mais les changements apportés à la base de données TEST n’affectent pas la base de données d’AfriNIC. Les données de la base de données TEST ne sont pas une copie des celles de la base de données d’AfriNIC et sont fournies uniquement pour des besoins d’apprentissage.
     
   Tous les exemples ci-dessous utilisent la base de données TEST. Toutefois, toutes les procédures décrites sont les mêmes que pour la base de données AfriNIC. La dernière partie est consacrée à l’explication des différences au niveau de l’utilisation de la base de données d’AfriNIC. Veuillez ne pas utiliser la base de données d’AfriNIC pour des besoins de test. Nous vous serions reconnaissants de ne pas supprimer les objets que vous avez créés dans la base de données TEST après avoir complété les exercices décrits ci-dessous.
   
2.2 Récupération d’informations de la base de données d’AfriNIC

  2.2.1 Requêtes web
   
   Le moyen le plus simple d’obtenir de l’information de la base de données TEST est d’utiliser l’interface web disponible à l’adresse suivante :

     http://www.afrinic.net/whois/whois-afr.htm

2.2.2 Emission de requêtes simples
         
   Pour obtenir des informations sur un objet spécifique, l’utilisateur doit en spécifier la « clé primaire ». Une clé primaire est un attribut qui identifie précisément ce type d’objet.
Type d’objet        Attribut primaire        Exemple
inetnum        inetnum            196.0.0.0 - 196.0.0.255
inet6num        inet6num            2001:0610:0240::/42
person            nic-hdl:            ZA4-TEST

Vous obtiendrez une réponse qui inclut l’objet indiqué dans la partie 2.1.1.
     
2.3 Maintenance des informations dans la base de données d’AfriNIC
   
   La base de données d’AfriNIC est utilisée pour le stockage d’informations sur les ressources Internet. Vous devrez créer des objets dans la base de données pour documenter votre utilisation de ces ressources.
   
   Les objets créés dans la base de données d’AfriNIC doivent refléter l’état actuel des ressources qu’ils décrivent. Il est donc également important de mettre à jour les objets en cas de changement des détails de la ressource, ou de supprimer les objets si les ressources ne sont plus utilisées. Lorsque des adresses IP sont attribuées à des clients ou si de nouveaux membres du personnel sont désignés comme contacts, il est important de créer de nouveaux objets pour répercuter ces changements dans la base de données.
                 
   Les demandes de mise à jour de la base de données doivent être soumises par courriel. Les demandes de création, modification ou suppression d’objets doivent être envoyées à une adresse spécifique pour être traitées automatiquement. Une réponse par courriel avec les résultats de l’opération est adressée à l’envoyeur.
   
   En cas d’erreurs lors du traitement de la requête soumise par courriel, le courriel adressé en réponse à l’envoyeur inclura un rapport d’erreur. Si le rapport d’erreur n’aide pas à situer le problème, l’envoyer doit transmettre une copie du courriel d’origine et du rapport d’erreur à < This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it >;. Un membre du personnel d’AfriNIC pourra alors aider à situer le problème.
   
   Les parties qui suivent décrivent le processus de création et de maintenance d’objets dans la base de données d’AfriNIC. Après avoir le document dans son intégralité, vous aurez appris comment créer et protéger un objet représentant une affectation de réseau.
   
  2.3.1 Création d’objets

   L’objet inetnum contient des informations relatives aux adresses IP enregistrées telles que la série de chiffres, le statut et les personnes responsables. Préalablement à la création de cet objet dans la base de données, l’information référencée par ledit objet doit être créée dans la base de données. Cela requiert la création des objets suivants : 1. Un objet person représentant des contacts administratif et technique pour le réseau, référencés par les attributs « admin-c: » et « tech-c: » de l’objet inetnum respectivement. 2. Un objet mntner contenant des informations d’authentification relatives aux personnes habilitées à modifier le contenu de l’objet, référencées par les attributs « mnt-by: », « mnt-lower: » et « mnt-routes: » de l’objet inetnum. L’objet mntner sert à protéger l’objet inetnum. 3. Une fois ces deux premières étapes complétées, l’objet inetnum peut être créé.
                
  2.3.2 Enregistrement de coordonnées
                
   Les coordonnées telles que le numéro de téléphone et l’adresse de courriel sont enregistrées dans l’objet Person. Pour créer un nouvel objet Person dans la base de données:

    1. Copiez le modèle d’objet person. Le modèle liste les attributs possibles d’un objet et certaines informations sur chaque attribut. Pour accéder au modèle, veuillez utiliser le lien fourni ci-dessous :
 
http://www.afrinic.net/docs/db/afsup-obj200502.htm#210

Vous obtiendrez une réponse qui ressemble à ce qui suit :
person:  [mandatory] [single]   [lookup key]
address: [mandatory] [multiple] [ ]
phone:   [mandatory] [multiple] [ ]
fax-no:  [optional]  [multiple] [ ]
e-mail:  [optional]  [multiple] [lookup key]
nic-hdl: [mandatory] [single]   [primary/look-up key]
remarks: [optional]  [multiple] [ ]
notify:  [optional]  [multiple] [inverse key]
mnt-by:  [optional]  [multiple] [inverse key]
changed: [mandatory] [multiple] [ ]
source:  [mandatory] [single]   [ ]
   
    2. Copiez le texte dans un éditeur de texte (par exemple, Notepad ou vi). Effacez tout le contenu qui suit le deux-points et entrez les valeurs d’attribut. Vous devez remplir les attributs listés comme « obligatoires ».
       Un attribut « multiple » peut être utilisé plus d’une fois dans un objet. Vous pouvez choisir de ne pas remplir les attributs facultatifs. Toutefois, si vous décidez de ne pas inclure des attributs facultatifs, vous devez les supprimer complètement, plutôt que d’en laisser la valeur vide.  Utilisez « AUTO-1 » pour l’attribut « nic-hdl: », votre adresse de courriel pour l’attribut « changed: » et « TEST » pour l’attribut « source: ».
person:  Zola Abalo
address: Example LTD
         12, Akuna Matata Street
         Flic-en-Flac, MU
phone:   +230 123 2323
e-mail:  This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
nic-hdl: AUTO-1
mnt-by:  EXAMPLE-MNT
remarks: *******************************
remarks: Cet objet sert uniquement d'exemple !
remarks: *******************************
changed: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20050127
changed: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20050128
source:  TEST
  3. Après avoir rempli le modèle d’objet en texte brut, envoyez-le à This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it .
        Dans le cas d’objets réels, envoyez le modèle à This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
    
    4. Attendez d’avoir reçu l’accusé de réception de la base de données. Cela peut prendre plusieurs minutes. Si votre mise à jour est réussie, vous recevrez une réponse dont le contenu ressemble à ce qui suit :
 
       Votre mise à jour A ÉTÉ EFFECTUÉE AVEC SUCCÈS.
   
       Les objets suivants ont été traités.
    
       New OK: [person] ZA4-TEST
   
   Veuillez prendre note du texte après la balise [person]. C’est l’identifiant client de la personne, et le texte « AUTO-1 » est modifié pour afficher cette valeur. L’unicité de cet identifiant client est assurée et c’est la clé primaire de l’objet Person. Toute référence à cet objet person utilisera cet identifiant client.  

   Vous pouvez utiliser le nouvel attribut « nic-hdl: » pour émettre une requête pour cet objet. Si vous émettez une requête, vous noterez également que la date de création a été ajoutée à l’attribut « changed: ».

   En cas d’erreur, l’accusé de réception indiquera l’échec de la création d’objet ainsi que les erreurs rencontrées. Par exemple, l’accusé de réception peut contenir les informations suivantes :

        Une partie de votre mise à jour A ÉCHOUÉ.
        Les objets sans erreur ont été traités.
        La mise à jour A ÉCHOUÉ : Erreur de syntaxe dans l’objet.
   
  2.3.3 Enregistrement des informations d’authentification
       
   L’ « Authentification » permet de garantir que vous êtes bien celui que vous prétendez être. Cette information est requise pour empêcher d’autres utilisateurs de modifier vos données. Dans la base de données, les informations requises pour vérifier l’authentification sont contenues dans l’objet mntner (également appelé objet maintainer). Pour créer un nouvel objet mntner dans la base de données, procédez comme suit :
    
       1. Copiez le modèle d’objet mntner. Pour accéder au modèle ainsi qu’à une description détaillée de la signification et de la syntaxe de chaque attribut autorisé, veuillez utiliser le lien fourni ci-dessous :

http://www.afrinic.net/docs/db/afsup-obj200502.htm#29

Vous recevrez une réponse dont le contenu ressemble à ce qui suit :
mntner:      [mandatory] [single]   [primary/look-up key]
descr:       [mandatory] [multiple] [ ]
admin-c:     [mandatory] [multiple] [inverse key]
tech-c:      [optional]  [multiple] [inverse key]
upd-to:      [mandatory] [multiple] [inverse key]
mnt-nfy:     [optional]  [multiple] [inverse key]
auth:        [mandatory] [multiple] [ ]
remarks:     [optional]  [multiple] [ ]
notify:      [optional]  [multiple] [inverse key]
mnt-by:      [mandatory] [multiple] [inverse key]

changed:     [mandatory] [multiple] [ ]
source:      [mandatory] [single]   [ ]
Le contenu des attributs de la classe mntner est défini ci-dessous :
   
mntner
    
Identifiant unique de l’objet mntner.
Il est constitué de lettres, de chiffres, de traits de soulignement « _ » et de traits d’union « - ». Le premier caractère d’un nom doit être une lettre et le dernier caractère une lettre ou un chiffre.
   
    2. Tout comme pour l’objet Person, supprimez tout ce qui se trouve après le deux-points et remplissez les valeurs d’attribut. Vous devez remplir les attributs listés comme obligatoires et supprimer les attributs facultatifs que vous n’utilisez pas.  Utilisez « TEST-MNT » pour l’attribut « referral-by: » dans l’environnement d’essai.

mntner:      EXAMPLE-MNT
descr:       Modèle de maintainer utilisé comme exemple
admin-c:     ZA4-TEST
tech-c:      ZA4-TEST
upd-to:      This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
mnt-nfy:     This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
auth:        MD5-PW $1$WKwrFYYt$.oop28gKMiamE52SVHjyn0
mnt-by:      EXAMPLE-MNT
referral-by: TEST-MNT
changed:     This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
source:      TEST
      3. Vous devez choisir votre propre valeur mntner value, qui est EXAMPLE-MNT dans l’exemple fourni. Ci-dessous, là règle à suivre lorsque vous choisissez une valeur mntner :

     =============================
     mntner est un identifiant unique pour l’objet mntner.
    
Il est constitué de lettres, de chiffres, de traits de soulignement « _ » et de traits d’union « - ». Le premier caractère d’un nom doit être une lettre et le dernier caractère une lettre ou un chiffre.   L’utilisation des mots suivants est réservée au langage de description de politiques de routage (RPSL), et ceux-ci ne peuvent être utilisés comme noms :
   
      Any, as-any, rs-any, peeras, and, or, not, atomic, from, to, at, action, accept, announce, except, refine, networks, into, inbound, outbound.
   
     Les noms commençant par certains préfixes sont réservés pour certains types d’objets. L’utilisation de noms commençant par « as- » est réservée aux noms de classe as-set. L’utilisation de noms commençant par « rs- » est réservée aux noms de classe  route-set. L’utilisation de noms commençant par « rtrs- » est réservée aux noms de classe router-set. L’utilisation de noms commençant par « fltr- » est réservée aux noms de classe filter-set. L’utilisation de noms commençant par « prng- » est réservée aux noms de classe peering-set. L’utilisation de noms commençant par « irt- » est réservée aux noms de classe irt.
     ==============================
     Utiliser l’option –v afin d’obtenir plus de détails sur l’objet mntner.

    4. Pour les attributs « admin-c: » et « tech-c: », vous devez utiliser la valeur de l’attribut « nic-hdl: » dans l’objet person créé au préalable. La base de données ne vous autorisera pas à créer un objet mntner que si cet objet person existe déjà.

    5. L’attribut « auth: » commence par un mot-clé qui identifie la méthode d’authentification et est suivi des informations d’authentification requises pour appliquer cette méthode. Dans l’exemple fourni, la méthode MD5-PW est utilisée. Concernant les méthodes MD5-PW et CRYPT-PW, un mot de passe est utilisé pour authentifier les opérations de base de données. Pour crypter votre mot de passe selon la méthode MD5-PW, vous pouvez utiliser les outils web disponibles à l’adresse suivante :

       https://www.afrinic.net/tools/whois_crypt.htm

    6. Envoyez le modèle d’objet complété en texte brut à This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it pour l’environnement d’essai et à This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it pour l’environnement réel.

    7. Attendez de recevoir l’accusé de réception de la base de données. Si votre mise à jour est effectuée avec succès, vous obtiendrez une réponse qui ressemble à ce qui suit :

       Votre mise à jour A ÉTÉ EFFECTUÉE AVEC SUCCÈS.
   
       Les objets suivants ont été traités.
    
       New OK: [mntner] ZA4-TEST

 
   En cas d’erreur, l’accusé de réception indiquera l’échec de la création d’objet ainsi que les erreurs rencontrées. Par exemple, l’accusé de réception peut contenir les informations suivantes :

Une partie de votre mise à jour A ÉCHOUÉ.
Les objets sans erreur ont été traités.
La mise à jour A ÉCHOUÉ : Erreur de syntaxe dans l’objet.

 
    8. Un courriel contenant les détails relatifs au nouvel objet sera envoyé à l’adresse de courriel entrée dans l’attribut « mnt-nfy » de l’objet mntner. Vous pouvez maintenant interroger le serveur et voir votre nouvel objet mntner. Entrez le texte qui suit dans la fenêtre de requête en remplaçant le nom d’objet mntner indiqué par le vôtre :
       
 EXAMPLE-MNT

       Vous recevrez votre nouvel objet mntner ainsi que l’objet person référencé.

mntner:      EXAMPLE-MNT
descr:       Modèle de maintainer utilisé comme exemple
admin-c:     ZA4-TEST
tech-c:      ZA4-TEST
upd-to:      This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
mnt-nfy:     This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
auth:        MD5-PW $1$WKwrFYYt$.oop28gKMiamE52SVHjyn0
 mnt-by:      EXAMPLE-MNT
referral-by: TEST-MNT
changed:     This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20020827
source:      TEST
       
person:  Zola Abalo
address: Example LTD
         12, Akuna Matata Street
         Flic-en-Flac, MU
phone:   +230 123 2323
e-mail:  This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
nic-hdl: ZA4-TEST
mnt-by:  EXAMPLE-MNT
remarks: *******************************
remarks: Cet objet sert uniquement d'exemple !
remarks: *******************************
changed: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20050127
changed: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
source:  TEST [utiliser AFRINIC en situation réelle]

     Par défaut, une requête renvoie les coordonnées associées à un objet. C’est pourquoi l’objet person est renvoyé. Si vous ne souhaitez pas recevoir les coordonnées de référence, utilisez le drapeau « désactiver la récursion » – « -r » – sur la requête. Vous pouvez le voir en entrant la même requête dans la fenêtre de requête, en plaçant le drapeau devant la requête, comme suit :

 -r EXAMPLE-MNT
 
   Vous recevrez alors uniquement l’objet mntner. La désactivation des requêtes récursives permet d’obtenir une réponse plus courte et plus facile à comprendre si vous ne souhaitez pas obtenir les coordonnées. C’est souvent le cas lorsque vous gérez vos propres objets.
    
  2.3.4 Protection de vos coordonnées

   Maintenant que vous avez créé un objet mntner, vous pouvez protéger les objets dans la base de données. Un objet mntner protège un autre objet si celui-ci le référence dans son attribut « mnt-by: ». Seul on objet mntner listé comme valeur d’attribut « mnt-by: » est autorisé à modifier l’objet en question. La plupart des types d’objets exigent d’être protégés par un objet « mntner ». Toutefois, tel n’est pas le cas pour les objets person. Il vous est recommandé de les protéger. Ci-dessous, les instructions pour protéger votre objet person :

   1. Récupérez votre objet person actuel. Entrez l’attribut « nic-hdl » de votre objet person dans la fenêtre de requête:
       
 ZA4-TEST [or ZA4-AFRINIC]
         
       Votre objet actuel dans la base de données vous sera alors retourné. Vous pouvez également consulter la base de données en entrant un nom. Dans ce cas, la base de données vous retournera tous les objets person contenant ce nom. Plusieurs objets peuvent être retournés pour les noms communs.

    2. Copiez l’objet retourné par la requête.

person:  Zola Abalo
address: Example LTD
         12, Akuna Matata Street
         Flic-en-Flac, MU
phone:   +230 123 2323
e-mail:  This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
nic-hdl: ZA4-TEST
mnt-by:  EXAMPLE-MNT
remarks: *******************************
remarks: Cet objet sert uniquement d'exemple !
remarks: *******************************
changed: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20050127
source:  TEST [utiliser AFRINIC en situation réelle]

    3. Ajoutez le nom de votre objet mntner comme valeur de l’attribut « mnt-by: » de votre objet person. La base de données ne vous autorisera à utiliser un attribut « mnt-by: » que si un objet mntner existe déjà.

    4. Ajoutez une ligne « changed: » pour tenir compte du fait que vous mettez l’objet à jour.

person:  Zola Abalo
address: Example LTD
         12, Akuna Matata Street
         Flic-en-Flac, MU
phone:   +230 123 2323
e-mail:  This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
nic-hdl: ZA4-TEST
mnt-by:  EXAMPLE-MNT
remarks: *******************************
remarks: Cet objet sert uniquement d'exemple !
remarks: *******************************
mnt-by:  EXAMPLE-MNT        # new "mnt-by:" attribute
changed: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20050127
changed: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it   # new "changed:" attribute
source:  TEST [utiliser AFRINIC en situation réelle]

     
  5. Lorsque vous ajoutez un mntner à un objet qui n’en contient pas déjà un, vous devez vous authentifier comme le nouveau mntner. Etant donné que l’exemple fourni utilise la méthode MD5-PW, vous devrez ajouter une ligne de mot de passe à votre courriel. Celle-ci doit commencer dans la première colonne mais peut être placée n’importe où dans le corps du message : password:
       your_cleartext_password_here

    6. Envoyez le modèle d’objet mis à jour à This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it (ou This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it ).
 
    7. Attendez l’envoi d’un accusé de réception de la base de données.
       Celui-ci indiquera si votre mise a jour a été effectuée avec succès ou a échoué.

2.3.5 Détermination des emplacements d’affectations de réseaux
       
   Les affectations de réseaux sont représentées par des objets inetnum. Avant de pouvoir créer un nouvel, vous devez trouver une plage d’adresses IP non encore attribuées. Cette partie vous explique comment interroger la base de données pour obtenir ces informations. Vous pouvez aussi utiliser ces requêtes pour tout autre usage lorsque vous souhaitez obtenir des informations d’adresses IP de la base de données.
       
   Par défaut, la base de données retourne la plus petite plage, qui inclut l’intégralité de la plage consultée. Cette requête est « moins spécifique ». Par exemple, si vous interrogez la base de données concernant ce qui suit :
     
     10.11.12.0 - 10.11.13.255
              
   Le retour de la base de données ressemblera à ce qui suit :
inetnum:    10.0.0.0 - 10.255.255.255
netname:    IANA-ABLK-RESERVED1
parent:     0.0.0.0 - 255.255.255.255
descr:      Espace d'adresse de classe A pour Internets privés
descr:      Visiter http://www.ripe.net/db/rfc1918.html pour plus de détails
country:    NL
admin-c:    role1-TEST
tech-c:     role1-TEST
status:     ALLOCATED UNSPECIFIED
remarks:    Le pays est vraiment le monde entier
remarks:    Ce réseau ne doit jamais être routé
remarks:    hors entreprise.
remarks:    Consulter le RFC1918 pour plus d'informations
mnt-by:     TEST-DBM-MNT
mnt-lower:  TEST-DBM-NONE-MNT
mnt-routes: TEST-DBM-NONE-MNT
changed:    This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20020902
source:     TEST [utiliser AFRINIC en situation réelle]  

  La concordance est moins spécifique. L’inetnum 10.11.12.0 - 10.11.13.255 s’insère entièrement dans l’inetnum 10.0.0.0 - 10.255.255.255. C’est le plus petit bloc de ce type.
   
   L’attribut parent vous indique le bloc d’adresses duquel provient l’inetnum. En termes plus clairs, il vous donne le même objet inetnum qu’une option « -L ».
 
   Si vous souhaitez obtenir une correspondance parfaite du serveur, vous pouvez interroger la base de données en utilisant un drapeau « -x ». Une correspondance parfaite est obtenue lorsque la plage IP de l’inetnum est la même que celle de la requête.
     
     -x 10.11.12.0 - 10.11.13.255
     
   Dans ce cas précis, vous obtiendrez uniquement une correspondance parfaite ou un message d’erreur indiquant que l’inetnum n’existe pas:

         %ERROR:101: aucun résultat trouvé
     %
     % Aucun résultat trouvé dans la (les) source(s) sélectionnée(s).
      
   Il arrive parfois que vous souhaitiez voir tous les inetnum moins spécifiques d’une plage. Vous pouvez alors utiliser le drapeau « -L ». Dans ce cas, vous verrez tous les inetnum qui incluent la plage consultée dans son intégralité. Par exemple, si vous interrogez la base de données concernant ce qui suit :

         -L 10.11.12.0 - 10.11.13.255
       
   Le retour de la base de données ressemblera à ce qui suit (soit les détails de la ligne parent) :

inetnum:    0.0.0.0 - 255.255.255.255
netname:    IANA-BLK
descr:      Tout l'espace d'adresses IPv4
country:    NL
admin-c:    role1-TEST
tech-c:     role1-TEST
status:     PAS DE DÉTAILS D’ALLOCATION
remarks:    Le pays est vraiment le monde entier
remarks:    Cet espace d'adresse est attribué dans divers
remarks:    autres endroits dans le monde.
mnt-by:     TEST-DBM-MNT
mnt-lower:  TEST-DBM-NONE-MNT
mnt-routes: TEST-DBM-NONE-MNT
changed:    This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20010418
source:     TEST [utiliser AFRINIC en situation réelle]


inetnum:    10.0.0.0 - 10.255.255.255
netname:    IANA-ABLK-RESERVED1
parent:     0.0.0.0 - 255.255.255.255
descr:      Espace d'adresses de classe A pour Internets privés
descr:      Visiter http://www.ripe.net/db/rfc1918.html pour plus de détails
country:    NL
admin-c:    role1-TEST
tech-c:     role1-TEST
status:     ALLOCATED UNSPECIFIED
remarks:    Le pays est vraiment le monde entier
remarks:    Ce réseau ne doit jamais être routé hors
remarks:    entreprise
remarks:    Consulter le RFC1918 pour plus d'informations
mnt-by:     TEST-DBM-MNT
mnt-lower:  TEST-DBM-NONE-MNT
mnt-routes: TEST-DBM-NONE-MNT
changed:    This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20020902
source:     TEST [utiliser AFRINIC en situation réelle]
   Vous pouvez aussi chercher le plus petit inetnum contenu dans une plage donnée. Cette requête est « plus spécifique ». Vous pouvez y avoir recours pour une allocation afin de rechercher les plages sans aucune autre attribution. Pour ce faire, utilisez le drapeau « -m » : -m 10.0.0.0 - 10.255.255.255
     
   Le retour de la base de données ressemblera à ce qui suit :

inetnum:    10.11.13.0 - 10.11.13.255
netname:    Example-Network
parent:     10.0.0.0 - 10.255.255.255
descr:      L'assignation est fictive
country:    MU
admin-c:    ZA4-TEST
tech-c:     ZA4-TEST
status:     ASSIGNED PA
notify:     This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
mnt-by:     EXAMPLE-MNT
mnt-lower:  EXAMPLE-MNT
mnt-routes: EXAMPLE-MNT
changed:    This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20020827
source:     TEST  [doit être AFRINIC en situation réelle]

inetnum:    10.11.11.0 - 10.11.11.255
netname:    Example-Network-2
parent:     10.11.13.0 - 10.11.13.255
descr:      L'assignation est fictive
country:    GB
admin-c:    ZA4-TEST
tech-c:     ZA4-TEST
status:     ASSIGNED PA
notify:     This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
mnt-by:     EXAMPLE-MNT
mnt-lower:  EXAMPLE-MNT
mnt-routes: EXAMPLE-MNT
changed:    This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20020903
source:     TEST [utiliser AFRINIC en situation réelle]


   Il existe une requête « plus spécifique d’un niveau ». Cela signifie que les inetnum les plus larges de la plage seront retournés.
         
   Dans l’exemple fourni, les adresses IP 10.11.12.0 - 10.11.12.255 ne sont pas attribuées et sont disponibles. Vous devez trouver une plage disponible afin de pouvoir entreprendre le prochain exercice.
         
   Vous pouvez utiliser le drapeau « -M » si vous souhaitez voir tous les inetnum qui sont plus petits qu’une plage donnée :
    
     -M 10.0.0.0 - 10.255.255.255
         
   La base de données vous retournera tous les niveaux d’inetnum contenus dans la plage. Un nombre extrêmement élevé d’objets peuvent être retournés, mais prenez soin de trouver tous les inetnum pour une portion de l’Internet.
         
  2.3.6 Enregistrement des affectations de réseaux
         
   Maintenant que tous les objets requis pour un inetnum ont été créés et protégés et que vous avez localisé une plage de nombres IP appropriée, vous pouvez créer l’objet inetnum lui-même. Ci-dessous, les instructions pour créer un nouvel inetnum dans la base de données :

    1. Copiez le modèle d’objet inetnum. Utilisez le lien ci-dessous pour obtenir le modèle :
     
http://www.afrinic.net/docs/db/afsup-obj200502.htm#26
   
     Vous obtiendrez une réponse qui ressemble à ce qui suit :
     inetnum:    [mandatory] [single]   [primary/look-up key]
     netname:    [mandatory] [single]   [lookup key]
     parent:     [Auto generate] [single]
     descr:      [mandatory] [multiple] [ ]
     country:    [mandatory] [multiple] [ ]
     admin-c:    [mandatory] [multiple] [inverse key]
     tech-c:     [mandatory] [multiple] [inverse key]
     rev-srv:    [optional]  [multiple] [inverse key]
     status:     [mandatory] [single]   [ ]
     remarks:    [optional]  [multiple] [ ]
     notify:     [optional]  [multiple] [inverse key]
     mnt-by:     [mandatory] [multiple] [inverse key]
     mnt-lower:  [optional]  [multiple] [inverse key]
     mnt-routes: [optional]  [multiple] [inverse key]
     mnt-irt:    [optional]  [multiple] [inverse key]
     changed:    [mandatory] [multiple] [ ]
     source:     [mandatory] [single]   [ ]
    
   2. Effacez tout le contenu qui suit le deux-points et entrez les valeurs d’attribut. Vous devez remplir les attributs listés comme obligatoires et effacer les attributs facultatifs que vous ne souhaitez pas utiliser. Utilisez « ASSIGNED PA » pour l’attribut « status: » et votre adresse de courriel pour l’attribut « notify: ». Une notification sera envoyée à l’adresse de courriel indiquée dans l’attribut « notify: » lorsque l’objet change. Vous devez choisir votre propre « netname: » en appliquant les mêmes règles que pour le choix d’un nom mntner.

     inetnum:    10.11.12.0 - 10.11.12.255
     netname:    Example-Network
     descr:      L'assignation est fictive
     country:    MU
     admin-c:    ZA4-TEST
     tech-c:     ZA4-TEST
     status:     ASSIGNED PA
     notify:     This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
     mnt-by:     EXAMPLE-MNT
     mnt-lower:  EXAMPLE-MNT
     mnt-routes: EXAMPLE-MNT
     changed:    This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
     source:     TEST [utiliser AFRINIC en situation réelle]


       Vous noterez ici que l’attribut parent est maquant car cet attribut est obligatoire et n’est pas enregistré dans la base de données. L’attribut parent est généré par le système à l’émission d’une requête.

    3. Lorsqu’un nouvel objet est créé avec un attribut « mnt-by: », le mntner doit en autoriser la création. Ajoutez le mot de passe approprié pour le mntner à l’attribut « mnt-by: » :

       password: your_cleartext_password_here

    4. Envoyez le modèle d’objet complété en texte brut à test-dbm@afrinic (ou This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it ).

    5. Attendez de recevoir l’accusé de réception de la base de données. Si votre mise à jour est effectuée avec succès, vous obtiendrez une réponse qui ressemble à ce qui suit :

      Votre mise à jour A ÉTÉ EFFECTUÉE AVEC SUCCÈS.
   
       Les objets suivants ont été traités.
    
       New OK : [inetnum] 10.11.12.0 - 10.11.12.255

      En cas d’erreur, l’accusé de réception indiquera l’échec de la création d’objet et les erreurs rencontrées. Par exemple, l’accusé de réception peut contenir les informations suivantes :

Une partie de votre mise à jour A ÉCHOUÉ.
Les objets sans erreur ont été traités.
La mise à jour A ÉCHOUÉ : Erreur de syntaxe dans l’objet.

    6. Un courriel contenant les détails relatifs au nouvel objet sera envoyé à l’adresse de courriel entrée dans l’attribut « mnt-nfy » de l’objet mntner.
     
  2.3.7 Mise à jour de l’objet

   Supposons que par la suite, vous devez mettre à jour l’information contenue dans votre objet inetnum. Par exemple, le contact technique a changé et est désormais représenté par l’objet person « VA1-TEST ». (Vous devez créer un nouvel objet person avant d’appliquer cet exemple.) Procédez comme suit pour mettre à jour un objet existant :

    1. Interrogez la base de données d’AfriNIC pour trouver l’objet en question.
   
  10.11.12.0 - 10.11.12.255

    2. Copiez l’objet retourné par la requête sans l’attribut parent :
     inetnum:    10.11.12.0 - 10.11.12.255
     netname:    Example-Network
     descr:      L'imputation est fictive
     country:    MU
     admin-c:    ZA4-TEST
     tech-c:     ZA4-TEST
     status:     ASSIGNED PA
     notify:     This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
     mnt-by:     EXAMPLE-MNT
     mnt-lower:  EXAMPLE-MNT
     mnt-routes: EXAMPLE-MNT
     changed:    This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20020828
     source:     TEST [utiliser AFRINIC en situation réelle]

3. Changez l’attribut « tech-c: ». Ajoutez un attribut « notify: » afin que le nouveau contact technique soit notifié de la modification de l’inetnum

     inetnum:     10.11.12.0 - 10.11.12.255
     netname:     Example-Network
     descr:       L'assignation est fictive  
     country:     GB
     admin-c:     ZA4-TEST
     tech-c:      VA1-TEST # changed to new nic-hdl
     status:      ASSIGNED PA
     notify:      This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
     notify:      This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it      # added new notify
     mnt-by:      EXAMPLE-MNT
     mnt-lower:   EXAMPLE-MNT
     mnt-routes:  EXAMPLE-MNT
     changed:     This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20020828
     changed:     This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it      # new changed line
     source:      TEST [utiliser AFRINIC en situation réelle]
Veuillez noter que vous ne pouvez pas modifier l’attribut primaire de l’objet (inetnum : 10.11.12.0 - 10.11.12.255). La base de données interprétera cette action comme la création d’un nouvel objet.

    4. Pour modifier un objet qui est protégé par un attribut « mnt-by: », vous devez ajouter l’authentification appropriée :
     
       password: your_cleartext_password_here

  5. Envoyez le modèle d’objet mis à jour à test-dbm@afrinic (ou This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it pour les données en temps réel).

    6. Attendez de recevoir l’accusé de réception de la base de données. Celui-ci vous indiquera si votre mise à jour a été effectuée avec succès ou a échoué.

    7. Un courriel contenant les détails relatifs aux modifications apportées sera envoyé à l’adresse de courriel entrée dans l’attribut « notify: » de l’objet original.
     
  2.3.8 Suppression d’objets

   Il arrive parfois que vous n’ayez plus besoin de maintenir certains objets. Ceux-ci doivent alors être supprimés. Par exemple, si l’assignation n’est plus utilisée, vous devez supprimer l’objet inetnum et tous les objets person qui sont référencés uniquement pour cet objet.
    
   Procédez comme suit pour supprimer un objet existant :
 
    1. 1. Interrogez la base de données pour trouver l’objet en question.

    2. Copiez l’objet retourné par la requête sans l’attribut parent.
 
    3. Ajoutez un attribut spécial « delete: » à l’objet pour justifier la suppression de l’objet. Par exemple :

     inetnum:    10.11.12.0 - 10.11.12.255
     netname:    Example-Network
     descr:      L'assignation est fictive
     country:    GB
     admin-c:    ZA4-TEST
     tech-c:     VA1-TEST
     status:     ASSIGNED PA
     notify:     This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
     notify:     This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
     mnt-by:     EXAMPLE-MNT
     mnt-lower:  EXAMPLE-MNT
     mnt-routes: EXAMPLE-MNT
     changed:    This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20020828
     changed:    This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20020829
     source:     TEST
     delete:     Assignation retournée par le client
  4. Vous devez ajouter le mot de passe approprié pour effacer un objet protégé par un attribut « mnt-by: » :

       password: your_cleartext_password_here

    5. Envoyez l’objet à supprimer à test-dbm@afrinic (ou This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it pour les données en temps réel).

    6. Attendez de recevoir l’accusé de réception de la base de données. Celui-ci vous indiquera si la suppression a été effectuée avec succès ou a échoué.
    7. Un courriel contenant les détails relatifs à la suppression sera envoyé à l’adresse de courriel entrée dans l’attribut « notify: » de l’objet.
     
   Les objets références par d’autres objets ne peuvent être supprimés. Par exemple, un objet mntner ne peut être supprimé s’il est utilisé par un attribut « mnt-by: » ou « mnt-lower: ». Vous trouverez les références à un objet mntner en utilisant une requête inversée. Entrez le texte qui suit dans la fenêtre de requête en remplaçant le nom d’objet mntner indiqué par le vôtre :
     
     -i mnt-by,mnt-lower,mnt-routes -r EXAMPLE-MNT
       
   Tous les objets avec la référence EXAMPLE-MNT vous seront retournés. Le drapeau « -i » est utilisé pour une requête inversée et « mnt-by,mnt-lower,mnt-routes » spécifient les attributs que vous recherchez. Ils doivent être insérés sans espace après les virgules. Le drapeau « -r » permet la désactivation des requêtes récursives, comme expliqué dans la partie 2.3.3.
    
   Etant donné qu’une organisation utilise généralement un seul mntner, vous pouvez utiliser cette requête pour localiser tous les objets relatifs à une organisation.
 
   Afin de pouvoir supprimer un mntner, vous devez enlever toute référence à cet objet. Par exemple, si vous avez les objets mntner et person suivants :

mntner:      EXAMPLE-MNT
descr:       Modèle de maintainer pour l'exemple.
admin-c:     ZA4-TEST
tech-c:      ZA4-TEST
upd-to:      This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
mnt-nfy:     This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
auth:        MD5-PW $1$WKwrFYYt$.oop28gKMiamE52SVHjyn0
mnt-by:      EXAMPLE-MNT
referral-by: TEST-MNT
changed:     This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20020827
source:      TEST [utiliser AFRINIC en situation réelle]

person:  Zola Abalo
address: Example LTD
         12, Akuna Matata Street
         Flic-en-Flac, MU
phone:   +230 123 2323
e-mail:  This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
nic-hdl: ZA4-TEST
mnt-by:  EXAMPLE-MNT
remarks: *******************************
remarks: Cet objet sert uniquement d'exemple !
remarks: *******************************
mnt-by:  EXAMPLE-MNT                     
changed: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20050127
changed: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it 20050128         
source:  TEST [utiliser AFRINIC en situation réelle]
le mntner « EXAMPLE-MNT » ne peut être supprimé car il est référencé par la personne « ZA4-TEST » et la personne « ZA4-TEST » ne peut être effacée car elle est référencée par le mntner « EXAMPLE-MNT ». Procédez comme suit pour supprimer ces objets :

    1. Mettez à jour l’objet person et enlevez l’attribut « mnt-by: ». Ce faisant, vous enlevez toute protection, mais cela ne pose pas de problème de sécurité car l’objet sera bientôt supprimé.

    2. Supprimez l’objet mntner.

    3. Supprimez l’objet person.
   
   (Pensez à supprimer tous les objets que vous avez créés dans la base de données TEST en entreprenant ces exercices.)
     
2.4 Utilisation de la base de données de production d’AfriNIC
       
   Vous devriez maintenant avoir acquis une certaine connaissance des concepts de base de la base de données d’AfriNIC, être en mesure de gérer vos propres données et émettre des requêtes. Cette partie décrit en détail les différences entre la base de données TEST et la base de données d’AfriNIC.

    1. Les requêtes utilisent un outil de recherche différent :
   
     http://whois.afrinic.net

    2. Les objets dans la base de données d’AfriNIC utilisent AFRINIC en lieu et place de TEST tant pour l’attribut « source: » que pour le suffixe rattaché aux attributs « nic-hdl: ».

    3. Les mises à jour dans la base de données d’AfriNIC doivent être envoyées à < This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it >; au lieu de < This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it >;.

    4. Vous ne pouvez pas créer votre propre objet mntner dans la base de données d’AfriNIC. Vous devez envoyer votre mise à jour à < This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it >; pour être traité par un membre du personnel d’AfriNIC. Les objets mntner sont créés uniquement pour les utilisateurs référencés comme « admin-c: » ou « tech-c: » pour les objets inetnum, inet6num, aut-num ou domain.

    5. Vous ne devez créer des objets inetnum dans la base de données d’AfriNIC que si vous y avez été autorisé par le Registres Internet local (LIR) qui est responsable pour la plage d’adresses en question.
         
2.5 Informations supplémentaires
         
   Les ressources suivantes sont disponibles pour vous aider dans l’utilisation de la base de données d’AfriNIC.
                      
  2.5.1 Aide Whois
         
   Une requête « help » retournera une liste complète des drapeaux que vous pouvez utiliser pour interroger la base de données.
         
 help
         
   Le présent document couvre certains de ces drapeaux, mais beaucoup d’entre eux ne le sont pas.
         
  2.5.2 FAQ de la base de données
         
   La foire aux questions (FAQ) de la base de données est disponible à l’adresse suivante :
   
     http://www.afrinic.net/faq/afaq-db200502.htm  [pas encore disponible]
   
   Cette version mise à jour comprend des informations utiles en tenant compte des besoins des utilisateurs et des nouvelles fonctionnalités du logiciel.
       
  2.5.3 Manuel de référence de la base de données d’AfriNIC
    
   La meilleure source d’informations sur la base de données d’AfriNIC est le manuel de référence de la base de données d’AfriNIC. La dernière version du présent document est disponible au Centre de Documentation d’AfriNIC à l’adresse suivante :
   
    http://www.afrinic.net/docs/db/afsup-dbrefm200501.htm

   Il contient des informations détaillées sur tous les sujets couverts dans ce guide, ainsi que sur tous les aspects de l’utilisation de la base de données d’AfriNIC.
   
  2.5.4 Formations pour les Registres Internet locaux (LIR)
   
   AfriNIC propose des formations aux Registres Internet locaux. De plus amples informations sur les formations offertes par AfriNIC aux LIR seront disponibles prochainement.
 
  2.5.5 Questions spécifiques
       
   Si vous ne trouvez pas la réponse à une question spécifique dans ce guide, vous pouvez nous adresser votre question par email à < This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it >;