Epuisement de l’IPv4 à l’AFRINIC

Phase actuelle de l'épuisement IPv4 (Phase 1)

En 2011, la communauté de l’AFRINIC a approuvé la politique IPv4 Soft Landing pour faire face à l'épuisement de l'espace d'adresses IPv4 de l'AFRINIC. La politique décrit les phases de l'épuisement:

Phase Description

Actuelle

L’AFRINIC dispose d'un espace d'adressage IPv4 dans son stock d’adresse disponible qu' Il peut distribuer à ses membres en fonction des besoins justifiés selon les politiques en vigueur.

Phase 1

AFRINIC entrera en phase 1 lorsqu'une demande d'adresse IPv4 par ailleurs valide de la part d'un LIR ou d'un utilisateur final vers AFRINIC:

(a) ne peut pas être rempli avec l'espace adresse IPv4 disponible dans le pool AFRINIC (à l'exception du dernier bloc / 8), ou

(b) peut être rempli, mais laisser le pool d'adresses IPv4 de l'AFRINIC vide (à l'exception du dernier bloc / 8).).

Phase 2

La phase 2 commence quand l’AFRINIC dispose d’un / 11 d'espace IPv4 non réservé dans le dernier / 8.

Plus d’informations sur les phases d’épuisement sont disponibles ici.

Statistiques sur l’épuisement de l’IPv4

Vous aurez un aperçu sur les allocations IPv4 de l'AFRINIC ici. Cette donnée est mise à jour quotidiennement.

Déployez IPv6 maintenant

L'Afrique a l'un des taux d'utilisateurs d'Internet mobile les plus élevés au monde et un potentiel énorme en termes d'utilisateurs d'Internet. Plus d'adresses IP seront nécessaires pour faciliter l'accès à Internet dans notre région. Comme l'espace d'adressage IPv4 de l'AFRINIC continue à diminuer, de nouvelles connexions seront disponibles sur IPv6 contrairement à IPv4, en particulier dans les régions où les adresses IPv4 ont déjà été épuisées.

A la base, les ordinateurs utilisant IPv4 et IPv6 ne peuvent pas directement communiquer entre eux. Les appareils qui se connectent en utilisant une adresse IPv4 ne peuvent pas communiquer avec ceux qui utilisent une adresse IPv6. Pour que les réseaux continuent à fonctionner de manière transparente et que tous les appareils puissent continuer à communiquer entre eux, IPv6 doit être déployé en parallèle avec IPv4. Cela signifie que l’IPv4 et l’IPv6 coexisteront et seront exploités en parallèle en attendant le déploiement de l’IPv6 à l'échelle mondiale. Il devient maintenant impératif que les opérateurs de réseaux africains commencent aussi la transition vers IPv6 aussitôt que possible pour s'assurer qu'ils peuvent continuer à communiquer avec les réseaux IPv4 et IPv6 dans d'autres régions. C'est le seul moyen de garantir à tous les internautes la possibilité d'accéder librement à l'Internet à partir de l'Afrique et de faire en sorte que l'Afrique reste un acteur majeur dans la croissance de l’internet au niveau mondial.

IPv4 Transfer

***********************

Support IPv6, formation et information pour l'Afrique

Depuis 2005, AFRINIC a été le fer de lance dans la région pour promouvoir et soutenir le déploiement d'IPv6 grâce à la sensibilisation, l'éducation, des cours de formation gratuits et l’accès à un banc d'essai IPv6. En savoir plus sur l’IPv6 et sur ce que vous pouvez faire pour lancer vos plans de déploiement IPv6:

  • Le programme IPv6 de l'AFRINIC
  • Les cours de formation IPv6 gratuits de l'AFRINIC
  • Certi :: 6 - La plate-forme de certification IPv6 de l'AFRINIC

IPv6 pour les gouvernements

Promouvoir le plan de déploiement IPv6 dans votre pays. Lisez le document IPv6 pour les gouvernements: un guide pour le déploiement d'IPv6. Vous pouvez également vous joindre au groupe de travail du gouvernement de l’AFRINIC (AfGWG). L'AfGWG veille à ce que les gouvernements africains soient impliqués dans les discussions de gouvernance et de politique d'Internet, afin qu’ils puissent s’impliquer davantage avec la communauté technique d'Internet plus particulièrement sur la gestion des ressources de numéros Internet.

Contexte et information

En février 2011, l'IANA (désormais connu sous le nom d'identificateurs techniques publics - PTI) a alloué deux gros blocs d'adresses IPv4 à l’APNIC, entraînant ainsi l’épuisement à un niveau critique du stock d’adresses IPv4 mondial. Cela a déclenché la "Global Policy for the Allocation of the Remaining IPv4 Address Space".

Chaque RIR a ensuite reçu un / 8, soit environ 16,8 millions d'adresses IPv4, épuisant le pool d'adresses IPv4 disponible de l'IANA et préparant le terrain pour l'épuisement global de l’IPv4. Au 24 septembre 2015, quatre des cinq RIR – l’APNIC, l’ARIN, LACNIC et le RIPE NCC - ont épuisé leurs stock d'IPv4 et allouent des adresses IPv4 à partir de leur dernier / 8 qu'ils ont reçu de l'IANA.

La plage d'adresses IPv4 qui est alloué à partir du dernier / 8 est distribué conformément aux politiques régionales développées par chaque communauté RIR. Les organisations qui sont membres de ces quatre RIR sont incapables d'obtenir de grandes quantités d'adresses IPv4 pour subvenir à leurs besoins réels.

Ils peuvent obtenir qu’une petite allocation et ainsi assurer la pérennité de leur réseau tout en déployant des réseaux IPv6. Les réseaux existants et émergents dans ces régions sont confrontés à des problèmes d’ordre technique à moins qu'ils ne déploient IPv6 pour assurer la croissance à long terme du réseau et la connectivité mondiale.

Le 16 janvier 2017, AFRINIC a annoncé qu'elle s'approchait de la phase 1 de son processus d'épuisement IPv4.

Plus d'information:

  • Consultez notre FAQ sur l'épuisement IPv4.
  • La politique d'atterrissage en douceur du protocole IPv4 de l'AFRINIC (dans le cadre du Consolidated Policy Manual).
  • Informations sur la déplétion IPv4 globale.En savoir plus sur les allocations IPv4 de l'AFRINIC.
  • Un aperçu de la consommation globale d'adresses IP.
  • Le programme IPv6 de l'AFRINIC.
  • Le processus d'élaboration des politiques de l'AFRINIC.
  • Le pool gratuit IPv4 de l'AFRINIC.
  • AFRINIC: Comment devenir membre.
  • Proposition de stratégie globale pour l'espace d'adressage IPv4 restant.
  • Le programme Deploy360 de l'ISOC.
  • Centre d'information IPv6 d'ARIN.
  • Le portail IPv6 de LACNIC.
  • Le centre d'information IPv6 Act Now du RIPE NCC.

Articles liés:

  • 16 janvier 2017: L’AFRINIC annonce qu'il approche de la phase 1 d'épuisement IPv4.
  • 12 septembre 2016: L’AFRINIC obtient un / 18 de l'IANA.
  • 3 juillet 2015: L’ARIN épuise son stock d’IPv4.
  • 22 septembre 2014: L’IANA alloue un / 12 à chaque RIR.
  • 10 juin 2014: LACNIC annonce avoir épuisé son pool IPv4.
  • 22 mai 2014: La réserve IPv4 atteint un niveau critique.
  • 14 mai 2014: Déclaration sur la nécessité d'un déploiement IPv6 urgent dans toute l'Afrique.
  • 12 mai 2014: L’AFRINIC signe un protocole d'accord avec l'UIT-BDT pour promouvoir et soutenir le déploiement du protocole IPv6 dans toute l'Afrique
  • 14 septembre 2012: La RIPE NCC annonce qu'elle a épuisé son pool IPv4.
  • 15 avril 2011: L’APNIC annonce l'épuisement de son pool IPv4

 

 

 

Date de modification